Google Mail Olivier Karrer <olivierkarrer@gmail.com>

Answer of Mrs Von der Leyen, German Minister to question to Mr Libicki

Traduction de l'anglais : Sophie Lavier, Olivier Karrer

 
LOWE David <david.lowe@europarl.europa.eu> Thu, Jun 12, 2008 at 11:07 AM
To: Olivier Karrer <olivierkarrer@gmail.com>, LIBICKI Marcin <marcin.libicki@europarl.europa.eu>
Cc: MCMILLAN-SCOTT Edward <edward.mcmillan-scott@europarl.europa.eu>, ANGELILLI Roberta <roberta.angelilli@europarl.europa.eu>, DESCAMPS Marie-Hélène <marie-helene.descamps@europarl.europa.eu>, ROGALSKI Boguslaw <boguslaw.rogalski@europarl.europa.eu>

Cher Mr Karrer,
M. Libicki me prie d'apporter réponse à votre message et vous informer que la réponse
du 23 mai du Ministre Fédéral, a été versée au dossier de notre enquête relative à votre pétition et autres pétitions concernant le Jugendamt. Celle-ci est toujours en cours. Le Comité statuera aussi vite que possible sur une réponse et agira, dans le cadre de ses prérogatives, conformément à son mandat et aux engagements envers les pétitionnaires. Nous vous tiendrons informés des décisions.
Cordialement
David Lowe


From: Olivier Karrer [mailto:olivierkarrer@gmail.com]
Sent: 10 June 2008 16:55
To: LIBICKI Marcin
Cc: MCMILLAN-SCOTT Edward; ANGELILLI Roberta; DESCAMPS Marie-Hélène; ROGALSKI Boguslaw; LOWE David; SOAVE Piero
Subject: Réponse de Mme Von der Leyen, Ministre allemand à la question de Mr Libicki


CEED - Paris
Vice-Président
---------------------


Cher Monsieur Libicki

Comme j'en ai été informé ce jour, Mme Ursula Von der Leyen aurait apporté réponse au Comité des Pétitions concernant les nombreuses pétitions de parents, dont les enfants sont sous juridiction allemande, à l'encontre le Jugendamt allemand.

Le temps évoluant, il apparait de plus en plus évident, que le gouvernement allemand a organisé son administration (Jugendamt) aux fins de conserver le plus possible d'enfants sur son territoire. Ceci coïncide par ailleurs aux propos tenus par Mme Von der Leyen devant la Diaconie allemande, lors de la conférence de presse de novembre 2006 :
"Deutschland braucht jedes Kind". (L'Allemagne a besoin de chaque enfant).
Tout prétexte est bon pour remplir cet objectif. C'est au JUGENDAMT qu'il incombe cette mission.

Le problème desdits parents ne se limite pas à quelques cas isolés; il s'applique à tous les parents d'origine étrangère vivant en Allemagne ( video.google.de/videoplay?docid=-8877786064054699744 ). Aucun juge allemand n'est en mesure de rendre une décision de justice sans l'aval de cette institution de politique locale (voir à ce titre : certificat de coutumes judicaires de l'avocat Revel, http://www.jugendamt-wesel.com/COMMUNIQUE_PRESSE_LAVIER/Avocat_franco-allemand_Revel.pdf ) .
Nous aimerions préciser qu'environ 10 % des enfants en Allemagne sont sous la supervision (le contrôle) de l'Etat allemand (Jugendamt). 14 millions d'enfants et d'adolescents (Kinder und Jugendliche) sont agés de 0 à 18 ans en Allemagne.

Il est du plus grand intérêt pour nous tous, Européens, de connaitre la positition adoptée par le gouvernement allemand sur l'institution politique du JUGENDAMT et ses ingérences illégales dans les affaires judiciaires. De ce fait, pourrais-je vous demander une copie de cette courrier en français et en anglais?

Au mois de décembre 2006, nous faisions parvenir au Parlement Européen la pétition des 10 parents :
http://www.jugendamt-wesel.com/PETITION/Petition_fr.pdf
Ce document, signé par des parents de diverses nationalités, relatait l'incitation des enfants au conflit et à la haine et exigeait du Parlement Européen de reconnaitre l'illégalité du JUGENDAMT, institution plénipotentiaire au sein de l'Union Européenne.

M. Libicki, pouvons nous garder espoir d'obtenir une réponse officielle du Parlement Européen ou de la Commission à cette pétition avant l'été ou devons-nous attendre que nos enfants soient devenus adultes ?

Combien de vidéos devons-nous encore enregistrer pour que la Commission Européenne exige une enquête sur les violations de droits fondamentaux perpétrés et cachées chaque jour par le JUGENDAMT, violations de droit devenues déjà si banales dans l'Allemagne moderne que personne ne s'en soucie plus guère ? Des enfants meurent sous la tutelle du JUGENDAMT. Les autorités allemandes refusent d'ouvrir une enquête. Cela serait-il démocratique, de droit et normal, simplement parce qu'allemand?

Nous aimerions que nos réprésentants à Bruxelles comprennent, que nous - parents - ne sommes pas autorisés par le JUGENDAMT (qui est le véritable juge du fond) à avoir le moindre contact (aucune visite, aucune lettre, aucun contact téléphonique) avec nos enfants en Allemagne, simplement parce qu'un très petit nombre de fonctionnaires en son sein ont le pouvoir d'agir ainsi. Cela serait-il démocratique, de droit et normal, simplement parce qu'allemand?

Tous les jours, des appels de parents désespérés nous parviennent des quatre coins du monde, le plus souvent d''Allemagne, avec pour seul message commun : "Aidez-nous, s'il vous plait, le JUGENDAMT a volé nos enfants, sans aucune raison."
Pour quelle raison cette situation devrait-elle se prolonger un seul jour de plus ?

D'avance, nous vous remercions pour une réponse.
Cordialement

Olivier Karrer
CEED Paris
10 juin 2008

00 49 30 440 371 33 (Berlin)

Merci de relayer

Pour votre info, nous vous prions de lire le commentaire du Dr Casalegno et d'informer vos gouvernements respectifs.

CEED - COMMUNIQUE / Casalegno / Mai 2008
UN APPEL A TOUTES LES POLICES ET LES MINISTERES DE L'INTERIEUR DU MONDE (Europol, Interpol, Fedpol): N'extradez jamais un seul enfant vers l'Allemagne - voir :
(PARIS-Zürich-CFD / OK-sl) ... Ce que le Dr Casalegno ne sait pas alors, malgré sa très bonne formation, c'est qu'il vient de signer un document attestant de son incapacité à élever son propre enfant. En demandant officiellement de l'aide (Hilfe) au JUGENDAMT de Duisburg, il vient de mettre le doigt dans un engrenage irréversible, dont il ne peut pas mesurer le but final. Cette signature est la première étape, dans une cascade de procédures à venir, dont le seul objectif est la spoliation et la retenue de ses deux enfants étrangers en Allemagne ...
http://www.jugendamt-wesel.com/COMMUNIQUE_PRESSE_Casalegno/Casalegno_Interpol_Europol_Fedpol.htm

ENLEVEMENTS D'ENFANTS
CEED - COMMUNIQUE / Avocat REVEL / certificat des coutumes judiciaires allemandes
A communiquer à tous les avocats, magistrats et politiques étrangers, amis de l'Allemagne moderne ... voir :
(Berlin- Paris / JPR-OK) ... nous sommes régulièrement consultés par les avocats des parents français d'enfants déplacés et retenus en Allemagne que nous représentons au sein de notre association, sur les spécificités de la juridiction allemande, en matière de droit familial. C'est à ce titre que nous en appelons à votre honorable respectabilité en votre qualité d'avocat allemand, expert du droit familial auprès des juridictions allemandes, enregistré auprès du Consulat Général de France à Berlin, pour nous apporter votre éclairage sur les coutumes juridictionnelles allemandes...
http://www.jugendamt-wesel.com/COMMUNIQUE_PRESSE_LAVIER/Avocat_franco-allemand_Revel.pdf



--
www.ceed-europa.eu
www.jugendamt-wesel.com/Video_liste.htm